Les coups portés par un salarié sont une faute grave quel que soit son comportement habituel

Brèves - Publié le 28 juin 2021 - Rupture

Image

Les coups portés par un salarié sur un autre salarié, au cours d'un entretien avec un supérieur hiérarchique destiné à revenir sur une altercation survenue plus tôt dans la journée entre les deux salariés, rendaient impossible son maintien dans l'entreprise et constituaient une faute grave, quels que soient l'ancienneté et le comportement habituel de l'intéressé.

Cass. soc., 9 juin 2021, n° 20-14.365